Savoir se comparer au passé pour comprendre la situation actuelle

Pour chercher à comprendre où nous en sommes dans la crise économique actuelle il est parfois nécessaire de se comparer au passé. Traditionnellement, ce type de comparaison est effectué en visualisant un indicateur de référence et son évolution au travers de l’histoire à l’aide d’une seule série représentée sous la forme d’une courbe.

Même s’il arrive parfois que celui qui élabore ce graphique le complète à l’aide de quelques informations contextuelle permettant de délimiter les différentes périodes, l’efficacité globale n’est pas optimale.

Le New-York Times, reconnu dans la blogosphère de la visualisation de données comme une référence, propose une approche alternative. Dans le graphique suivant, en date du 15 Février 2009, la comparaison de l’évolution du taux de chômage de la ville de New-York pour la crise actuelle par rapport aux précédentes est réalisée à l’aide de plusieurs séries.

Taux de chômage comparé à New-York (c) NYT 15 Février 2009

Taux de chômage comparé à New-York (c) NYT 15 Février 2009

L’astuce de cette approche réside dans la reconsidération du temps comme une suite de jours par rapport à une date de départ. Ainsi les données temporelles (les dates) pour chacune des différentes crises sont-elles converties en nombre de mois par rapport à un point de départ.

L’efficacité de ce graphique peut notamment être apprécié au regard de la visualisation immédiate de l’intensité de la crise actuelle. Le taux de chômage de New-York a cru plus rapidement qu’au cours des 3 crises les plus fortes que l’économie américaine a connu sur les 30 dernières années (1989, 2002 et 1992).

Qu’en pensez-vous ?

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment