Créer un tableau de bord compact et efficace

Lorsque l’on est en phase de conception d’un tableau de bord, il est parfois difficile de résister à la tentation de mettre un grand nombre d’indicateurs sur l’état de restitution. Et la réduction du nombre d’indicateurs se révèle généralement être un exercice “douloureux”. Pourquoi en est-il ainsi ?

Choisir c’est renoncer.

L’une des raisons majeures de cette difficulté à choisir réside dans les demandes d’explications qui arrivent une fois la première lecture faite. Ainsi le destinataire du tableau de bord, son utilisateur principal, est souvent amener, au delà de la constatation de la situation, à en donner une justification quasi-immédiate.

Il est donc pour lui rassurant d’avoir en lecture direct le plus grand nombre d’indicateurs possibles…. Sans pour autant garantir qu’ils soient utilisés tous les mois. Cette propension humaine aboutit à des tableaux de bord denses et peu lisibles, saturés de tableaux et de chiffres.

Portfeuille très dense en information

Portefeuille boursier très dense en information

Quelle alternative à cette “surpopulation visuelle” ?

Edward Tufte avait proposé dans son ouvrage « Beautiful Evidence »  le concept de Sparklines (que je traduirais en “ligne de vie” par analogie avec les instruments de mesure des battements du cœur en milieu hospitalier). Ce type de représentation présente l’avantage de condenser les informations relatives à l’évolution d’un indicateur au fil du temps en un graphique prenant peu de place.

Portefeuille boursier avec options Sparklines

Portefeuille boursier avec options Sparklines

Du concept à la pratique, comment s’y prendre ?

Plusieurs options s’offrent à vous. Il existe des produits développés pour Excel tel que Microchart de BonavistaSystems où des alternatives Open-Source tel que le pack Sparkline développé par Fabrice Rimlinger (disponible ici ).

En ajoutant ceci à votre “boite à outils”, vous pouvez être en mesure de proposer un autre type de tableau de bord toujours riche en information mais dans une version plus compacte. Une telle approche présente l’avantage :

  • pour les indicateurs majeurs, de garder l’approche traditionnelle (tableaux chiffrés, graphiques appropriés mais occupant un certain espace)
  • pour les indicateurs secondaires, de compléter le tableau de bord par des représentations sous forme de Sparklines à la Tufte ou de versions graphiques alternatives (moins gourmandes en espace)

Si vous avez des exemples de ce type de tableau de bord compact, partageons-les.

Share/Save/Bookmark

One Comment

  1. anthony Says:

    effectivement, je suis tout a fait d’accord avec ton article, beaucoup de personnes veulent tout mettre dans leurs tableaux de bord ce qui in fine est plutot nuisible! bon article!

Leave a Comment