Piloter, c’est aussi étudier les tendances de fond

Force est de constater que trop souvent dans les tableaux de bord l’accent est mis sur les résultats “spots”, c’est à dire correspondant au périmètre temporel et à la période étudié.

Si cette logique est en accord avec la tendance générale qui a prévalue ces dernières années de piloter “à court terme”, c’est malheureusement  trop souvent au détriment d’une analyse de fond de l’évolution de l’activité “à long-terme”. Ainsi, il est hélas très commun de voir des résultats exprimés pour un mois  associés à un graphique représentant les valeurs pour chacun des mois précédents sans aucune indication de ce que donne réelle une mise en perspective de développement “long-terme”.

L’on peut espérer que les récents événements économiques modifieront les habitudes et que le management des entreprises ainsi que les acteurs financiers privilégieront un peu plus l’approche “long-terme”. Encore faudrait-il que les instruments de pilotage restituent de manière simple et cohérente cette approche.

Je suis convaincu que l’une et l’autre des approches sont nécessaires pour piloter une entreprise, il suffit simplement de concevoir un tableau de bord efficace présentant les données avec le traitement mathématique approprié.

Prenons un cas concret : Le “Tableau de bord mensuel des indicateurs tabac” édité par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies. Ce document, disponible ici pour le mois de mai 2009,  présente sur 2 pages un certain nombre d’indicateurs, de données et de graphiques. 

Les 3 indicateurs présentés en page 1 sont les suivants:
* Ventes de cigarettes en millions d’unité
* Nombre d’appels traités par la ligne spécialisée Tabac Info Service
* Ventes de médicaments d’aide à l’arrêt, en nombre de “mois de traitement”

Chacune de ces séries est présentée avec données chronologiques spécifiques à l’année en cours ainsi que quelques années de référence (2002, 2006, 2007, 2008, 2009) et répartir selon les mois de l’année. La comparaison d’un mois et/ou d’une année à l’autre sont facilitées mais en revanche, il est difficile de visualiser les évolutions de fond.

Tableau de bord du Tabac Mai 2009

Tableau de bord du Tabac Mai 2009

En reprenant les données sources, et en appliquant une moyenne mobile 12 mois et une base 100 à partir de l’année 2002 - qui est considérée comme une année de référence - on peut distinguer très rapidement des points intéressants dans une perspective de pilotage “long-terme”:
* Les ventes annuelles stagnent depuis un certain temps - la consommation se maintien
* Les nombres d’appels ont longtemps déclinés puis ont repris mais stagnent
* Les ventes de médicaments d’aide à l’arrêt continuent de décroitre malgré une augmentation sur la période 2007/2008

Une version alternative mettant en relief les tendances de fond

Une version alternative mettant en relief les tendances de fond

Si l’objectif poursuivi était de tendre vers une consommation réduite voire nulle de tabac, une telle mise en perspective des tendances de fond permettrait d’enclencher des discussions autour de sujets tels que :
* Quelles sont les différentes natures des appels ?
* Pourquoi les ventes de médicaments diminuent alors que les appels reprennent (une corrélation sur 2002 / 2007 étant visible sur le graphique) ?
* Quelles nouvelles actions devons-nous imaginer pour enclencher une 2ème baisse de la consommation de tabac ?

La simple visualisation des données au format classique ne permet pas de prendre conscience des tendances de fond. Pour élaborer un tableau de bord pertinent, il faut à la fois identifier les indicateurs les plus appropriés au regard des objectifs stratégiques mais aussi concevoir les modalités de traitement et de représentation graphiques les plus adaptées à l’analyse et la prise de décision.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment