Des graphiques pour les managers efficaces

Pour le numéro de Décembre du magazine Management, Marie Peronneau m’a très gentiment proposé d’aborder la problématique d’élaboration de graphiques percutant dans le milieu professionnel. En écho à mon livre “Convaincre avec des graphiques efficaces“, nous voulions illustrer de quelle manière il est possible d’être novateur dans le cadre de l’entreprise et de la restitution graphique des données.

Marie souhaitait notamment trouver une manière originale d’illustrer une situation complexe. Notre choix s’est arrêté sur la description en un seul graphique de 3 dimensions pour 2 compagnies :

  • La part de marché
  • Le Chiffre d’Affaires
  • L’évolution au fil du temps de ces informations

J’ai alors proposé le graphique suivant:

Graphique Efficace pour le magazine Management

Graphique Efficace pour le magazine Management

Cette représentation répondait aux objectifs fixés par Marie Peronneau: une représentation simple, synthétique et visuellement percutante. En outre, elle permet en un seul graphique de couvrir l’ensemble des informations qui traditionnellement seraient représentées dans plusieurs formats / graphiques différents ce qui compliquerait la tâche d’assimilation du lecteur.

Malheureusement, ce graphique n’a pas été retenu lors des phases de mise en page car trop “novateur”. Outre le plaisir d’avoir participé à cette aventure journalistique, j’en retire cette conviction profonde:

La majorité des individus sont formatés et prisonniers des standards graphiques auxquels ils ont été habitués.

Ceci s’explique par la trop faible place accordée à cette discipline tant dans le cursus éducatif que le milieu en entreprise. Cette situation est de plus renforcée par le conditionnement des “bibliothèques de graphiques standards” dans les logiciels et le peu de créativité dans les publications professionnelles.

Si l’on souhaite améliorer l’efficacité et la productivité, arriver à faire passer très rapidement un message est un moyen d’y arriver. Le temps qui ne sera plus perdu, à faire sa propre synthèse d’une grande quantité d’informations dispatchées sur plusieurs graphiques, pourra alors être investi dans la recherche de solutions et la définition de plans d’actions.

Share/Save/Bookmark

7 Comments

  1. Leo Says:

    Je ne suis helas pas d´accord avec vous: “une représentation simple, synthétique et visuellement percutante” peut-etre, oui.

    Mais sincerement l´utilisation d´un graphe plus classique serait beaucoup plus claire, et laisser une “gridline” permettrait a l´utilisateur de pouvoir plus facilement retrouver les chiffres, tant pour le CA que pour la PDM.

    De plus, que se passe-t-il si plus de données viennent s´ajouter? Si l´on commencait avec les années 90, on se retrouverait certainement avec des cercles et des lignes qui partent dans toutes les directions, bref difficilement interpretable.

    J´ai l´impression que vous avez cherché à “inventer” un graphe original pour tenter de faire croire que “plus c´est original et recherché, plus c´est joli, plus c´est efficace”.

    Bref, il y a bon nombres de graphes classiques qui permettraient au lecteur-utilisateur de mieux s´y retrouver. Certes le graphe est joli, mais pour pouvoir en retirer une information claire, et peut-etre prendre une decision sur base de ce graphe, on peut l´ameliorer.

    Je tenterais de vous envoyer ma version demain.

    Cordialement.

  2. Bernard Lebelle Says:

    Leo, tout d’abord merci pour vos commentaires. Un blog sans échanges ressemble toujours à une conversation à sens unique.

    Avant de revenir sur certains des éléments que vous soulignez, je souhaite insister sur un point essentiel de ma philosophie concernant les représentations graphiques : il n’y a pas qu’un seul graphique valable dans une situation donnée. Tout dépend de l’objectif poursuivi.

    Dans cet exemple, l’idée était d’illustrer la conclusion (contenu dans le titre du graphique) qui portait sur 3 dimensions (CA,Pdm et l’évolution temporelle). Pour une faible série de données, le graphique ainsi conçu atteint l’objectif de représenter efficacement et visuellement la conclusion tout en facilitant l’appropriation par le lecteur. Pour une plus longue série temporelle, je n’aurais sans doute pas conçu la même représentation.

    Je conviens que l’ajout d’une “gridline” facilite la lecture (à condition qu’elle soit légère et qu’elle ne perturbe pas l’œil).

    Le but n’est pas pour moi de privilégier la recherche de l’esthétique au détriment de l’efficacité. En revanche je me pose systématiquement la question du choix de la construction la plus appropriée en fonction des circonstances.

    De nombreuses fois j’ai vu, par manque de réflexion, des options malheureuses comme celle de représenter une comparaison entre 2 situations espacées de quelques années à l’aide de graphiques de type “camembert”…

    On touche ici du doigt le “carcan de référence” auquel nous avons collectivement été habitués, héritage des options en standard dans les logiciels et de la trop faible couverture du sujet au cours des parcours éducatifs.

  3. Paul A. Says:

    Personellement, je le trouve plutôt bien fait. J’aurais peut-être choisi de montrer les années en abscisse, et les parts de marché en “bulles” de taille variable, ce qui donne une comparaison année à année plus aisée.
    Mais la vrai question reste que de nombreux (la grande majorité) des clients refusent d’entrer dans une réflexion sur la représentation de leurs données, avec un réel dialogue sur les objectifs d’un graphe. Je n’ai pas lu l’article de “Management”, mais j’ai vu tellement de mes graphes disparaîtres des livrables finaux que je partage la frustration de notre hôte…

  4. Bernard -

    1. I like your graphical approach to the goals presented to you. It is clear and concise.

    2. I have run into a great many individuals who will avoid a new approach to charting, a new approach to anything, because it is different or unfamiliar. This does not include, of course, visitors to your blog (and to mine).

  5. Bernard Lebelle Says:

    Jon, it is a real pleasure and honor to have you around here.
    Changing one’s mind on such a topic takes a real effort, it require a good eye-opener and a real case for change. Unfortunately, the combination of both elements seldom appear in day-to-day business activities.

  6. Makan Camara Says:

    Bonjour M.Lebelle,

    Je suis très interessé par tout ce qui tourne autour du tableau de bord.
    Plus précisement,je m’interesse au sujet du design visuel et je lis actuellement
    votre livre:construire un tableau de bord pertinent sous Excel,que je trouve très
    bien détaillé ,expliqué et convivial.

    Comme commentaire sur ce graphique,je le trouve très bien élaboré et visuellement captivant.

    Par ailleurs,je travaille sur un projet récemment et j’aurai besoin de vos suggestions dans ce cadre.Je cherche des problématiques “actuelles” sur le design du tableau de bord . Notamment sur la manière de representer les indicateurs pour mieux attirer l’attention des décideurs.

    Merci d’avance

  7. Bonjour Bernard

    J’ai eu un problème similaire récemment, et j’ai choisi de le représenter avec deux graphiques et ne mettre que l’accent sur les taux de variation.
    Je trouve votre graphique assez innovant dans sa simplicité (il fallait juste y penser).

    Juste que je pense que le problème est qu’il pourrait distraire un peu le message qui semble aussi mettre l’accent sur le fait que la concurrence est toujours largement au-dessus.
    C’est la raison pour laquelle je propose plutôt de représenter uniquement les taux de variation.

    Voici un exemple que j’ai fait dans excel:
    http://www.tssperformance.com/blog2.php?id=8

Leave a Comment