Le camembert carré selon L’Express

J’ai souvent vanté les mérites des innovations graphiques du New York Times et je suis toujours à l’affut d’une telle créativité dans les médias français. C’est pourquoi à la lecture du numéro de Mars 2010 de L’Express, j’ai tout de suite été attiré par le graphique consacré à l’évolution des dépenses culturelles des Français qui présentait… un camembert carré !

Le camembert carré selon L'Express

Le camembert carré selon L'Express

En début d’année, j’ai présenté la technique pour reconstituer un véritable camembert carré à l’aide d’Excel et d’un gabarit à format variable. Celle-ci utilisait alors des blocs de cellules et il n’y avait donc aucune ligne diagonale comme dans l’exemple de l’Express… et ces diagonales m’ont parues étranges.

Le concept de « camembert carré », ou « square pie » pour les anglo-saxons, consiste en la visualisation de la répartition du poids relatifs des différents composants d’un même univers. En toute logique donc, nous devrions avoir dans la version de l’Express le même pourcentage lorsque l’on compare la valeur affichée dans le graphique et l’aire de chacune des 3 sections représentées.

Pour ce faire, il suffit de calculer les aires. Celle du carré est simple, c’est le carré de la longueur d’un côté. Pour un triangle rectangle, il suffit de multiplier la longueur du grand côté par celle du petit côté et de diviser le tout par 2 (un triangle rectangle étant la moitié d’un rectangle). J’ai donc ajouter au graphique des formes géométrique (ici avec un contour jaune)

Le calcul de l'aire

Le calcul de l'aire

Il ne restait plus qu’à superposer au graphique initiale les éléments permettant de couvrir les différentes portions de la version de l’Express. Pour le premier graphique, les valeurs sont proches mais différentes:

Réponse Valeur numérique Aire du graphique
En baisse 30% 29%
En hausse 7% 8,5%
Même 63% 62,5%

J’ai appliqué la même technique pour le graphique du bas (la visualisation du caractère indispensable de cette dépense). Les résultats ont été cette fois beaucoup plus tranchés :

Réponse Valeur numérique Aire du graphique
Supprimable 19% 21%
Ajustable 16% 18%
Indispensable 65% 61%

Il existe bien dans les 2 cas une distorsion entre les valeurs réelles et le poids relatifs que l’on reconstitue mentalement à partir de l’aire des zones présentées…. Un écart de près de 4% dans le cas du 2ème graphique sur la réponse “Indispensable”.

Même si cette version échoue au premier test d’Edward Tufte « un graphique doit dire la vérité à propos des données », elle constitue néanmoins un premier pas encourageant  vers un traitement plus créatif de l’information visuelle dans la presse.

Avez-vous pu croiser d’autres types d’innovations graphiques dans la presse ?

Share/Save/Bookmark

2 Comments

  1. Pardon my response in English. My family is too many generations removed from our proud Quebec heritage to have retained the mother tongue. Fortunately the Google Translate service has become very effective, and I was able to read this interesting post.

    When I think of “square pie” charts, I think of the 10×10 grid of squares, where each square in the grid is colored to show the percentages of the chart’s categories.

    This is a new interpretation of “square pie” chart, and takes the use of areas to convey values, already not very effective, to new depths. It may be creative, but a little creativity goes a long way, often in the wrong direction.

    Do you have the original link to the article with these strange graphics?

  2. Bernard Lebelle Says:

    Hi Jon, always a pleasure to have you here. This article originaly appeared in a printed issue. I have not, so far, found an internet version.

    I concur with your definition of what is a “square pie”, this strange graphic doesn’t rigthfully belong in this category :)

Leave a Comment