Développer la créativité d’un Monty Python

Bien souvent, lorsque l’on s’attaque à un nouveau défi, un nouveau projet nous développons une tendance qui consiste à réappliquer les “bonnes vieilles méthodes”. Cette approche présente l’avantage de pouvoir rapidement faire émerger une portion de l’ouvrage qui soit “tangible”. Le caractère tangible est en-soi rassurant car il permet de constater que nous sommes passés d’une situation où n’existait que le point de départ (le problème à résoudre, la définition du besoin…). Le revers de cette approche est qu’elle ne laisse que peu de place au temps d’incubation nécessaire à l’innovation.

La créativité et l’innovation vont de pair. Elles ont toutes les deux besoins d’un environnement propice pour se développer. En termes d’efficacité professionnelle, la capacité à innover ou à être créatif peut permettre tout à la fois de se valoriser (en tant qu’individu par rapport aux autres) et d’atteindre un nouveau seuil de productivité dans votre domaine de responsabilité au sein de l’entreprise. Il est donc essentiel de pouvoir se mettre dans les meilleures dispositions pour leur laisser “libre cours”.

John Cleese, chef de file des Monty Python, est intervenu sur ce thème lors en 2008 au cours du  “Creativity Forum” de Flandres. Dans cette vidéo, il explique sa vision personnelle sur le sujet, véritable auto-analyse empirique. Je vous invite à la regarder, elle est fascinante de justesse.

 

La capacité créative et d’innovation sommeille en chacun de nous. Nous l’exprimons durant la période de l’enfance à travers les jeux de construction (type Lego / Kapla / Mécano) mais aussi les histoires que nous nous racontons. Il est difficile de reconstituer en tant qu’adulte l’environnement de notre enfance (notamment en raison des responsabilités que nous portons). En revanche, il est possible de s’organiser pour créer un environnement aussi propice que l’enfance pour redévelopper ses 2 compétences.

Parmi les points clefs que je retiens de l’intervention de John Cleese, ce sont les notions de “bastions temporels” (traduction de : boundaries of time) et de “bastions physiques” (traduction de ; boundaries of space). Ce sont deux puissant outils pour retrouver la capcité d’innovation et de créativité de votre enfance.

Instaurer de tels bastions permet à votre esprit de s’attaquer aux problèmes sans souffrir d’interruptions. Par ailleurs, le simple fait de créer et de se retrancher dans ses bastions, sans nécessairement les utiliser pour résoudre un point spécifique, donne à votre cerveau l’espace-temps privilégié pour prendre du recul et se mettre dans un mode de réflexion passive.

Cet “état de l’esprit” laisse le temps à l’inconscient d’organiser les éléments d’une manière intuitive plus que la recherche active d’une solution par une pure application d’une logique active de réflexion.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment