Laisser le lecteur faire sa propre exploration

Une tendance grandissante outre-Atlantique est la prise en main par le lecteur des résultats d’une étude. Traditionnellement, lorsque qu’une étude est réalisée, le groupe de travail qui a conduit les travaux, l’organisme qui a piloté sa réalisation ou l’entreprise qui l’a commandité, se charge d’organiser la restitution des résultats.

Cette restitution prend généralement la forme d’un échange monodirectionnel au cours duquel un substrat de l’information collectée ou des révélations obtenues sont livrés dans une séquence prédéfinie à l’audience.

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus habitués à interagir avec l’information. Les smartphones et autres iPad ont révolutionné notre tactique personnelle d’interaction. Même si le doux rêve de manipulation fluide telle que présentées dans Minority Report ou d’Avatar est encore un peu loin (bien que déjà opérationnels dans les labos de R&D), notre première réaction devient petit à petit l’envie de « jouer avec les données ».

Dans un récent article, le New-York Times permettait à ses lecteurs de créer par eux-mêmes l’analyse comparative de leur situation familiale avec celle du reste de la population américaine. Sur base des derniers recensements effectués, nous pouvons plonger dans les données pour faire notre propre photo.

La sélection des critères s’effectue tout simplement en choisissant le type de configuration de la cellule familiale (célibataire / en couple, marrié / union libre, hétéro / homo) et d’ajout des autres membres rattachés (enfants de moins de 18 ans, de plus de 18 ans, etc..).

L’approche retenue (la livraison des résultats dans le cadre d’un article de fond avec en plus  la possibilité interactive d’exploration individuelle) est à mon sens beaucoup plus dans le sens de l’histoire qu’une simple série de slides ou d’affirmations transmises de manière unidirectionnelle à l’aide d’un média statique.

J’espère que nous aurons prochainement, notamment avec l’approche de la période électorale, la possibilité de voir ce type de restitutions d’études mis à disposition du citoyen français.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment