Théoriser l’activité estivale

A ceux qui nous prédisaient un été caniculaire, l’ironie météorologique nous rappelle que les prévisions sont une chose, la réalité en est une autre. Nul doute que ce principe de réalisme doit toujours être martelé lorsqu’arrive la période de préparation du budget de l’année à venir.

La période estivale doit cependant être un moment de prise de recul et de repos intellectuel. Nul organisme ne peut soutenir un rythme d’activité constant sans érosion, sans diminution de son potentiel. Mais à force de prendre du recul, nos prismes d’analyse reviennent au galop J

Et c’est en suivant ce principe de prise de recul par rapport à la qualité de la météo en cette période que j’en suis arrivé à concevoir le graphique suivant :

L'équation de l'été 2011

A défaut de pouvoir trouver un moyen de faire remonter le mercure, nous aurons une hypothèse budgétaire de plus… Le sable, la mer et les vagues auront toujours le meilleur qualité / prix lorsque le thermomètre est au beau fixe.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment