Equilibrer image et texte

Les génériques de films sont un exercice très délicat. Ils doivent tout à la fois poser une partie de l’intrigue pour permettre d’embarquer rapidement l’audience dans l’histoire et aussi affirmer l’identité visuelle du film.

L’un des procédés qui m’a amusé récemment consiste à réduire la portion d’images à une bande horizontale tandis que les portions hautes et basses de l’écran affichaient les mentions habituelles (nom du film, producteur, réalisateur, acteurs principaux).

Réadapté dans une contexte professionnel, l’effet est tout aussi intéressant.

Bien que l’image soit tronquée, notre cerveau la complète naturellement. C’est le recours à ces mécanismes de complétude (loi de Gestalt) qui permet de construire un visuel plus léger tout en gardant un fort impact visuel.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment