Décomposer pour faire comprendre

Lorsque l’on cherche à décomposer une situation, on s’appuie très souvent sur la notion de catégories ou de thèmes. Le 1er niveau de décomposition cherchera donc à quantifier les poids de chacune des catégories mais d’une manière consolidée, sans information détaillées.

Ce 1er niveau est intéressant pour comprendre les rapports de forces mais n’est pas éclairant sur les éléments spécifiques, les contributions individuelles.

L’approche retenue par le cabinet McKinsey est celle d’une combinaison de 2 histogrammes empilés. Celui de gauche présente le 1er niveau de consolidation tandis que celui de droite présente le détail d’une catégorie.

Décomposition contextuelle

Décomposition contextuelle

Comme les 2 graphiques partagent la même échelle, il n’y a aucune distorsion visuelle. Cet assemblage est donc particulièrement plus efficace que l’option du camembert complété d’un histogramme empilé, parfois présent dans les options graphiques des tableurs.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment