#JesuisCharlie et la Facilitation Graphique

L’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo hier est un acte de barbarie inqualifiable. Ce qui distingue notamment l’homme de l’animal c’est sa capacité de rire & sa capacité de dessiner.

La conjugaison des deux, incarnées par ces artistes de grand talent qu’étaient Cabu, Wolinski, Charb, Tignou, Honoré - sans oublier les membres de l’équipe de Charlie Hebdo qui les soutenaient et rendaient possible la publication du journal - est une force au service de la liberté de penser & d’expression.

Tous ceux qui utilisent l’image pour faire comprendre, pour mettre en perspective, pour challenger une situation afin d’aller vers plus de progrès, de compréhension et de tolérance sont aujourd’hui en deuil.

La communauté des Facilitateurs Graphiques, dont le métier même est de retranscrire en image l’essence des idées et des débats d’un groupe, est particulièrement touchée par la brutale et sauvage disparition de l’équipe de Charlie Hebdo.

La création d’une caricature pour un journal (satirique ou non) est un pur acte de Facilitation Graphique. Et nous mêmes, lors de nos interventions en Facilitation Graphique, nous optons pour le raccourci d’un dessin pour illustrer la pertinence d’un propos ou l’absurdité d’une position dogmatique.

C’est en leur mémoire, et pour que nous ne laissions pas l’obscurantisme entraver notre droit fondamental à la liberté de penser et la liberté d’expression, que partout dans le monde fleurissent des dessins d’une grande puissance visuelle et éducative. Je reprends ici certains de ces meilleurs témoignages à nos disparus.

Credits images : Ruben L. Oppenheimer / Dave Brown / Rafael Mantesso

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment