#Dataviz : Comparer les habitudes du sommeil

Les infographies sont parfois nécessaires pour mettre en exergue une compilation de données. La difficulté étant de trouver le bon ratio entre :

  • la quantité d’information restituée (les faits & données sous-jacent),
  • la prépondérance des éléments visuels de contexte (icônes, images…),
  • et la lisibilité globale.

L’avantage des versions digitales c’est qu’elles permettent une interactivité et un déroulement progressif de l’affichage des informations. A l’inverse, les versions papiers se doivent d’être excellentes sur tous les plans cités.

Paris-Match nous avait en Décembre préparé une analyse comparative des habitudes de sommeil entre plusieurs pays et pour plusieurs types de comparaisons. Voici celle du nombre d’heures de sommeil du jour de l’An:

Comme dans toute infographie, il y a du bon et du perfectible. L’utilisation d’une représentation en horloge est bien évidemment appropriée et le rappel du total de sommeil en encart à droite nous évite le calcul mental entre l’heure de coucher et l’heure du lever.

Là où cela peut coincer c’est la comparaison entre les pays car bien que le Japon nous concède 41 minutes de sommeil en plus (ils dorment moins que nous cette nuit là), l’impression générale est que nous passosn pour les plus gros dormeurs…

L’illusion vient de l’écart entre la courbe du Japon située au centre et la notre située à l’extérieur. La longueur des courbes n’est plus proportionnelle au temps réellement passé car plus on s’éloigne du centre, plus la circonférence du cercle augmente…

Ceux qui souhaiteront tester la version en-ligne peuvent le faire ici. Notons que lorsque nous demandons le zoom sur les chiffres français, l’utilisation de mini-canevas pour comparer les habitudes de sommeil selon l’âge est plutôt élégante (malgré un manque d’alignement des cadrans dont la hauteur est supposée nous signifier la quantité de sommeil).

Share/Save/Bookmark

#Dataviz : La vision pyramidale

Quelques explications tout d’abord sur mon silence ces derniers mois : je travaille actuellement à la finalisation du prochain livre qui sera une suite à Dites-le en images. Cela, ajouté à l’activité inhérente au statut d’entrepreneur avec ma société Bleu Cobalt, m’a empêché de faire vivre Impact Visuel comme je le souhaitais…

Mais pour finir l’année, je ne résiste pas à vous présenter ce qui, bien que je ne sois pas fan de ce type de graphique, constitue l’un des meilleurs camemberts que j’ai pu rencontrer récemment… Prêtez particulièrement attention à la légende, indispensable pour décrypter une telle Dataviz :)

D’excellentes fêtes de fin d’année à tous.

Vision pyramidale

Share/Save/Bookmark

#Pitch : Jouer avec la densité visuelle

Il faut reconnaître une grande habilité aux agences de communication, celle de savoir trouver les artifices visuels pour mettre en avant les arguments clefs. La période des soldes qui se termine a été, comme toujours, l’occasion pour elles de rivaliser d’ingéniosité afin de présenter le plus efficacement possibles les avantages des produits ou services de leurs clients.

Parmi les nombreux prospectus, posters & autres leaflets, j’ai trouvé celui de Sephora très intéressant dans une optique de Pitch. L’idée, simple mais efficace, est de faire ressortir visuellement les mots clefs que la lectrice doit garder de la page qu’elle vient de lire.

Les attributs visuels sur lequel l’agence a joué sont notamment :

  • le changement de casse avec l’utilisation de la MAJUSCULE
  • l’encadrement “à main levée” et dans une couleur rouge
  • le surlignage jaune
  • le changement de police de caractère et de couleur pour l’argument final : Parfaite Working Girl
Simple, efficace et permettant sur un slide volontairement très dense de présenter les arguments clefs à retenir.

Share/Save/Bookmark

#Dataviz : Analyser les perspectives d’emploi avec Les Echos

Si j’ai souvent pris des exemples outre-Atlantique, c’est parce que jusqu’à présent, l’offre en data-visualisation dans les journaux économiques français me semblait très perfectible. J’ai été positivement ravi de voir la dernière proposition des Echos Data sur l’emploi en France.

Reprenant les bonnes recettes du New York Times, l’équipe des Echos offre un parcours interactif de l’évolution de l’emploi en France. Ce qui fait l’efficacité de cette data-visualisation c’est en particulier:

  • La présentation de la vision globale claire et épurée
  • La capacité d’interagir pour demander des précisions sur une courbe
  • La décomposition de l’analyse en plusieurs couleurs avec des commentaires associés
Une très belle démonstration que nous sommes, en France, parfaitement capable de rivaliser avec nos amis américains en data-visualisation et en data-journalisme. Allez faire un tour sur le site des Echos pour jouer avec cette analyse.

Share/Save/Bookmark

#Datastorytelling : Faire parler le Tour de France

Désolé pour ce silence prolongé depuis Pâques, je me consacrai pleinement à la co-écriture d’un prochain livre aux Editions Eyrolles… Je vous en dirai plus à la rentrée mais en attendant il faut préparer les occupations estivales.

Le Tour de France est toujours un événement sportif de 1er plan et surement la course cycliste la plus attendue au niveau mondial. Pour comprendre l’ensemble du parcours et être à même d’apprécier les efforts des coureurs, rien ne vaut une bonne carte… et comme le tour démarre en Angleterre, autant s’inspirer du Design Visuel anglais.

Joe McNamara a réussi une très belle illustration qui rend hommage à la fois au plan du Tube Londonien mais aussi au Tour de France. Parmi les éléments qui m’ont séduit j’ai notamment apprécié:

  • La palette de couleur
  • Les connecteurs blancs pour signifier les sauts d’étapes
  • L’aspect stylisé de la Manche (réduite à une large bande en diagonale)
Un petit regret sur l’absence de code couleur à une légende. Nous aurions pu avoir la couleur indiquant la distance parcourue en kilomètre donnant ainsi une vision plus rapide des étapes courtes et des étapes longues. Et vous qu’en pensez-vous ?

Share/Save/Bookmark