#Créativité : Optimisez vos infographies avec un design à l’ancienne

Nous avons aujourd’hui une quantité phénoménale d’informations. Le phénomène Big Data, les données des objets connectés, l’hyper-communication via les réseaux sociaux… Autant d’éléments qui sont des puits d’informations si l’on souhaite comprendre et faire comprendre une situation.

La Data-Visualisation est une discipline scientifique qui a longtemps œuvrée pour la clarté des représentations graphiques de données. Aujourd’hui, et notamment grâce aux outils informatiques, la création d’infographies est devenue quasi-omniprésente en communication d’entreprise.

La question n’est donc pas : sur quoi vais-je communiquer ? L’actualité quotidienne et l’accélération de nos sociétés y pourvoiront. La seule véritable question est : Comment vais-je le communiquer ? Et pour ce faire, lorsque l’on démarre dans les outils, nous nous laissons guider et enfermer par les outils.

Ce processus de design doit d’abord et avant tout passer par une approche à l’ancienne. Savoir Revenir au papier et aux crayons. Lorsque l’on s’astreint à cette approche, même si elle semble prendre plus de temps, les résultats sont bien meilleurs et souvent bien plus rapide à obtenir.

Le livre Infographics Designers’ Sketchbooks de Steven Heller et Rick Landers vous permet de vous plonger dans cette approche. A titre d’exemple vous retrouverez le travail de Giorgia Lupi d’Accurat sur l’excellente infographie détaillant l’origine de 1000 prix Nobel.

Ce travail formidable n’a été possible que grâce au fruit d’une longue approche d’essais/erreurs. En partant sur des croquis réalisés sur des carnets type Moleskine, armés de crayons de couleur, gommes et feutres, vous pourrez testez vos idées et itérez sur vos créations pour aboutir à votre version finale.

Une fois celle-ci finalisée vous pourrez enfin vous lancer sur les outils digitaux.

Pour les plus curieux, et ceux qui recherchent de nouvelles sources d’inspiration, le livre Infographics Designers’ Sketchbooks est disponible sur Amazon.

Share/Save/Bookmark

#Dataviz : L’aide au choix des Pizzas

On a beaucoup décrié l’utilisation des camemberts pour représenter des données. Particulièrement les versions 3D qui entrainent une mauvaise évaluation des ordres de grandeur entre les segments.

Il est vrai qu’à titre personnel je ne fais le choix d’un représentation circulaire que lorsqu’elle est vraiment utile à la compréhension globale d’un tableau de bord ou d’une infographie.

Exit donc généralement les camemberts… mais quid des pizzas ? De même forme circulaire, lorsqu’il s’agit de choisir entre 2 tailles (moyenne, large, extra-large) faisons nous le bon choix ? Quel est l’optimum pour notre investissement ?

Et bien le site NPR - Planet Money a effectué une comparaison sur les prix vs la taille de 74 476 pizzas dans différents endroits aux USA… La conclusion est sans appel : toujours choisir la plus grosse !

La data-visualisation utilisée pour affirmer les conclusions repose sur une combinaison d’éléments :

  • nuages de points pour exprimer le couple taille / prix de chaque pizza
  • un curseur pour choisir la taille a comparer
  • une infographie comparative utilisant le principe des mini-canevas pour voir combien de pizzas de taille inférieure vous auriez besoin pour obtenir la même quantité de nourriture
  • un calcul du coût additionnel si vous faites le choix d’une pizza de plus petites tailles.

L’ensemble est interactif, il vous suffit de faire bouger le curseur pour choisir une autre taille de pizza à comparer. L’intégralité de l’article est accessible ici.

Share/Save/Bookmark

#JesuisCharlie et la Facilitation Graphique

L’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo hier est un acte de barbarie inqualifiable. Ce qui distingue notamment l’homme de l’animal c’est sa capacité de rire & sa capacité de dessiner.

La conjugaison des deux, incarnées par ces artistes de grand talent qu’étaient Cabu, Wolinski, Charb, Tignou, Honoré - sans oublier les membres de l’équipe de Charlie Hebdo qui les soutenaient et rendaient possible la publication du journal - est une force au service de la liberté de penser & d’expression.

Tous ceux qui utilisent l’image pour faire comprendre, pour mettre en perspective, pour challenger une situation afin d’aller vers plus de progrès, de compréhension et de tolérance sont aujourd’hui en deuil.

La communauté des Facilitateurs Graphiques, dont le métier même est de retranscrire en image l’essence des idées et des débats d’un groupe, est particulièrement touchée par la brutale et sauvage disparition de l’équipe de Charlie Hebdo.

La création d’une caricature pour un journal (satirique ou non) est un pur acte de Facilitation Graphique. Et nous mêmes, lors de nos interventions en Facilitation Graphique, nous optons pour le raccourci d’un dessin pour illustrer la pertinence d’un propos ou l’absurdité d’une position dogmatique.

C’est en leur mémoire, et pour que nous ne laissions pas l’obscurantisme entraver notre droit fondamental à la liberté de penser et la liberté d’expression, que partout dans le monde fleurissent des dessins d’une grande puissance visuelle et éducative. Je reprends ici certains de ces meilleurs témoignages à nos disparus.

Credits images : Ruben L. Oppenheimer / Dave Brown / Rafael Mantesso

Share/Save/Bookmark

#Dataviz : Comparer les habitudes du sommeil

Les infographies sont parfois nécessaires pour mettre en exergue une compilation de données. La difficulté étant de trouver le bon ratio entre :

  • la quantité d’information restituée (les faits & données sous-jacent),
  • la prépondérance des éléments visuels de contexte (icônes, images…),
  • et la lisibilité globale.

L’avantage des versions digitales c’est qu’elles permettent une interactivité et un déroulement progressif de l’affichage des informations. A l’inverse, les versions papiers se doivent d’être excellentes sur tous les plans cités.

Paris-Match nous avait en Décembre préparé une analyse comparative des habitudes de sommeil entre plusieurs pays et pour plusieurs types de comparaisons. Voici celle du nombre d’heures de sommeil du jour de l’An:

Comme dans toute infographie, il y a du bon et du perfectible. L’utilisation d’une représentation en horloge est bien évidemment appropriée et le rappel du total de sommeil en encart à droite nous évite le calcul mental entre l’heure de coucher et l’heure du lever.

Là où cela peut coincer c’est la comparaison entre les pays car bien que le Japon nous concède 41 minutes de sommeil en plus (ils dorment moins que nous cette nuit là), l’impression générale est que nous passosn pour les plus gros dormeurs…

L’illusion vient de l’écart entre la courbe du Japon située au centre et la notre située à l’extérieur. La longueur des courbes n’est plus proportionnelle au temps réellement passé car plus on s’éloigne du centre, plus la circonférence du cercle augmente…

Ceux qui souhaiteront tester la version en-ligne peuvent le faire ici. Notons que lorsque nous demandons le zoom sur les chiffres français, l’utilisation de mini-canevas pour comparer les habitudes de sommeil selon l’âge est plutôt élégante (malgré un manque d’alignement des cadrans dont la hauteur est supposée nous signifier la quantité de sommeil).

Share/Save/Bookmark

#Dataviz : La vision pyramidale

Quelques explications tout d’abord sur mon silence ces derniers mois : je travaille actuellement à la finalisation du prochain livre qui sera une suite à Dites-le en images. Cela, ajouté à l’activité inhérente au statut d’entrepreneur avec ma société Bleu Cobalt, m’a empêché de faire vivre Impact Visuel comme je le souhaitais…

Mais pour finir l’année, je ne résiste pas à vous présenter ce qui, bien que je ne sois pas fan de ce type de graphique, constitue l’un des meilleurs camemberts que j’ai pu rencontrer récemment… Prêtez particulièrement attention à la légende, indispensable pour décrypter une telle Dataviz :)

D’excellentes fêtes de fin d’année à tous.

Vision pyramidale

Share/Save/Bookmark