Excellence graphique et Mémoires de fin d’étude

La période de l’été n’est pas nécessairement synonyme de farniente pour tout le monde. Chaque année à cette époque ce sont quelques milliers d’étudiant(e)s qui « bûchent » sur leurs Mémoires de fin d’étude. Ces documents, qui donneront généralement lieu à une soutenance orale, doivent refléter l’analyse et la prise de position de l’étudiant face à une thématique précise.

La préparation de la trame du Mémoire, de l’argumentation et les innombrables recherches de documents sources sont des étapes bien connues des étudiants. Elles contribuent à sécuriser le fond sur lequel portera leur travail.

Trop souvent hélas, les phases d’analyses quantitatives et les restitutions graphiques issues de ces analyses sont réalisées “avec les moyens du bord” et non dans l’optique d’une recherche d’excellence graphique. Ce qui est dommage car l’excellence graphique permet aussi de “sortir du lot” par la puissance de l’efficacité visuelle.

Les réflexes professionnels s’acquièrent très tôt, dès les stages en entreprises puis dans les premières années d’emploi. La qualité d’un document se juge non seulement sur le fond mais aussi à la qualité de la mise en avant de son contenu (clarté, lisibilité, limpidité).

Quel meilleur moment pour se familiariser avec ces techniques, qui nous accompagnent tout au long de notre carrière, que l’étape de rédaction de ce mémoire qui marque la fin de la période étudiante?

Voici quelques pistes de réflexion pour se mettre le “pied à l’étrier” sur ce sujet

  • Récupérer, autant que possible, les données à la source
  • Ne jamais se contenter d’éléments exprimés en pourcentage sur lesquels vous compter bâtir vos analyses, chercher les valeurs brutes
  • Choisir le graphique le plus approprié pour restituer votre analyse, il existe bien d’autres graphiques que ceux livrés en “standard” dans Excel ou qui constituent notre “bibliothèque de référence”
  • Apprendre et appliquer les principes d’excellence graphique pour obtenir un résultat digne d’un professionnel

Bon courage à ceux et celles qui sont dans “la dernière ligne droite” pour la remise de leurs Mémoires

Share/Save/Bookmark

4 Comments

  1. Diane Says:

    Bonjour,

    Pour mon mémoire je dois présenter un benchmark sur le management dans mon entreprise, néanmoins je ne sais pas comment faire un benchmark ni comment le présenter. Auriez vous quelques conseils?
    Merci d’avance

    Diane

  2. Bernard Lebelle Says:

    Un benchmark est un exercice de comparaison de plusieurs éléments entre eux sur base d’indicateurs définis. Il s’agit donc d’une comparaison; celle-ci pouvant inclure outre les valeurs de chacun des éléments “benchmarkés” d’autres telles que la moyenne. En fonction de ce que l’on souhaite mettre en avant, il est possible d’opter pour plusieurs types de représentations: en code-barre, en quartile, quintile, en fourchette, curseurs de positionnement relatif, comparaison multi-critères, coordonnées parallèles, glyphe, etc… de nombreux graphique sont susceptibles de vous aider. Mais avant tout, il faut définir vos axes d’analyses et d’étudier les valeurs obtenues… Le graphique n’est là que pour illustrer vos conclusions.

  3. Patrick Says:

    Bonjour, dans le cadre de mes études, je conceptualise/développe une plateforme de statistiques Web (Web Analytics). Ainsi, je dispose de nombreux KPI’s (indicateurs clés de performance) stockés dans plusieurs bases de données. Je suis persuadé qu’on doit pouvoir innover dans ce domaine par l’intermédiaire de visuels innovants avec plusieurs dimensions (croisements de KPI’s), un bel exemple -> http://www.wagablog.com/2008/09/visualisation-des-donnees-les-graphiques-a-bulles/58

    Mais je sais pas trop comment m’y prendre, j’ai commencé par débusquer un référentiel dans le domaine :
    http://www.webanalyticsassociation.org/attachments/committees/5/WAA_Web_Analytics_Definitions_20080922_For_Public_Comment.pdf
    et
    http://www.webkpi.fr/

    Mais ensuite comment entrevoir les croisements possibles ou les graphiques pertinents ?

    Merci d’avance,

    PZ

  4. Bonjour Bernard,

    Vos conseils sur la nécessité de
    l’excellence graphique en matière de
    mémoire de fin d’études, sont judicieux.

    Et, vous avez raison d’insister sur
    l’importance de l’acquisition précoce
    de réflexes véritablement professionnels

    dans la réalisation et la présentation
    du mémoire de fin d’études.

    La rédaction du mémoire est un moment
    précieux du parcours universitaire et/ou
    professionnel.

    Il importe donc, de la part du candidat
    à la soutenance du mémoire, de tout mettre
    en oeuvre,pour marquer positivement ce passage,

    à la fois pour lui-même, pour son avenir
    professionnel et pour le jury d’examen.

    Merci pour ce précieux rappel qui vaut son
    pesant d’or.

Leave a Comment