Rendre visible les cycles économiques

Les théories économiques, ainsi que les commentaires de ceux qui suivent et analysent l’économie, pointent sur la notion de cycles. Régulièrement, l’économie d’un pays, d’une zone géographique ou encore l’économie mondiale connait des fluctuations aux conséquences que l’on connait…

Classiquement, lorsque l’on cherche à visualiser ces cycles, les médias et les économistes utilisent des graphiques de types courbes ou histogrammes avec un axe du temps constituant l’axe horizontal.

Cependant, cette méthode très traditionnelle et très en phase avec l’idée que l’on se fait du temps (un flux continu), n’est pas nécessairement la meilleure approche pour comprendre les évolutions surtout lorsque l’on chercher à caractériser l’économie par plus d’une dimension (ex : taux d’inflation, taux de chômage…) .

Le New-York Times utilise souvent une approche plus radicale en combinant 2 dimensions et en intégrant la dimension temporelle à l’intérieure du graphique. Dans un article récent, disponible ici, les journalistes ont organisé une restitution efficace et incluant une approche séquentielle de Data Storytelling.

Quels sont les éléments qui en font une visualisation efficaces ?

  • L’utilisation de couleur pour caractériser les différents périodes de cycle permet de rapidement comprendre les rythmes et les différentes évolutions sur les 2 dimensions.
  • En optant par ailleurs, pour des séquences animées (la ligne se colorie progressivement) tandis que le schéma d’évolution général reste en arrière plan (l’ensemble des cycles en gris clair), on peut mieux mettre en avant certaines périodes particulières.
  • Enfin, si certaines des périodes ont connues des évolutions hors normes, l’utilisation de l’affichage dynamique et du zoom arrière dans la partie 7 du diaporama permet de mettre en perspective les récentes fluctuations de l’économie par rapport à la grande crise de 1929.

Share/Save/Bookmark

Leave a Comment