Dataviz : Analyser les élections municipales en camembert carré

La période électorale est toujours propice à la création de visualisation décalée. Si classiquement l’on retrouve sur les différents média français une approche traditionnelle en barres, je lui préfère une version en camembert carré.

La raison est la suivante : l’élection municipale est celle d’un maire et de son équipe, contrairement à l’élection présidentielle. Le système démocratique français attribue donc des places en fonction du résultat des listes et la liste gagnante n’emporte pas tous les sièges au conseil municipal.

Une représentation traditionnelle ne permet donc pas de voir les poids relatifs des forces en présence.

Dans le cadre de l’élection 2014 de Poissy, Karl Olive a été élu au 1er tour avec 62,43% des votes - en reprenant les données de FranceTV, si l’on cherche à mieux visualiser les résultats, je vous en propose une visualisation en camembert carré.

En affichant les données brutes, nous pouvons restituer rapidement l’ensemble des données nécessaires pour comprendre à la fois le résultat de l’élection de notre nouveau maire et obtenir une vision générale du mécanisme de gouvernance qu’est le conseil municipal.

Share/Save/Bookmark

One Comment

  1. Bonjour Bernard,

    Cet excellent dispositif prendrait à mon avis tout son sens si, en complément, on mettait en exergue le même type de représentation sur la composition finale du conseil municipale en nombre de siège.
    Ce serait un excellent outil pédagogique qui permettrait de voir l’effet des règles électorales (prime à la liste majoritaire, non représentation des moins de 5 % …)
    De même et de façon encore plus urgente il permettrait de montrer de façon pertinente l’impact de l’abstention. On peut être ainsi réélu “triomphalement” comme un certain maire d’une très grande ville, avec plus de 60 % de voix au premier tour mais avec moins de 30 % des électeurs inscrits.
    Il y a donc vraiment matière à faire une frise de 3 carrés “à la Tufte” qui se répondent le uns les aitres : celui que tu proposes, un autre mettant en scène le rapport en les exprimés et les abstentions et enfin celui sur la structure du Conseil Municipal qui va siéger sur 5 ans. Le fil rouge étant évidemment la représentation dans chacun des carrés de la liste majoritaire
    On peut vraiment se demander pourquoi, à ma connaissance, aucun de nos politologues ou de nos data journaliste n’y a déjà pensé ?
    Merci pour ton excellent blog.

    .

Leave a Comment